Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MLG76

Blog des militants socialistes de Seine-Maritime qui se reconnaissent dans la motion "Maintenant la Gauche !" déposée par Emmanuel MAUREL lors du Congrès de Toulouse du Parti Socialiste.

 

contact : MaintenantLaGauche76@yahoo.fr

 

 

  

 

Vive La Gauche 76

Archives

10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 06:11

PS 025

 

Au havre, le 8 octobre 2012, lors de l'assemblée Fédérale des motions, Olivier Thomas, mandataire nationale de la motion 3 et maire de Marcoussis, a exposé simplement mais avec fermeté les thèmes qui préocuppent nos concitoyens et qui feront débat lors du congrès de Toulouse.


 

La relance plutôt que la rigueur 

Le redressement du pays est la priorité absolue du quinquennat. Pour y parvenir, il faut faire preuve de pragmatisme et de volontarisme. Le déficit qui doit être d’abord résorbé, c’est celui de notre balance commerciale, celui de nos emplois industriels, celui de nos capacités productives.

Dès lors, nous pensons que l’objectif de réduction des déficits publics à 3% dès l’année prochaine n’est ni  prioritaire, ni réaliste, dans ce contexte de crise et peut, au contraire, nous entrainer dans la récession.


 

 

Construire une autre Europe !

Parce que nous aimons l’Europe, parce que nous l’avons rêvée et voulue, nous ne pouvons nous satisfaire de l’orientation actuelle de l’Union.

La victoire de la gauche a pesé dans le rapport de force avec l’Allemagne et les gouvernements conservateurs. Elle a permis à la France d’arracher quelques utiles concessions. Mais, hélas, l’essentiel reste inchangé : le traité Merkozydemeure, et avec lui la funeste règle d’or, le dogme du déficit zéro, les sanctions automatiques à l’encontre des Etats récalcitrants. 

Il faut donc renégocier le traité budgétaire, qui, en l’état actuel, risque de nous plonger un peu plus dans l’austérité.


 

Défendre l’emploi et les salaires 

La répartition du PIB entre capital et travail s’est dégradée au détriment des salariés. Notre mission historique, c’est la redistribution des richesses. Il ne faut pas attendre la relance pour augmenter les salaires, mais plutôt augmenter les salaires pour permettre la relance ! SMIC, retraites, minimas sociaux, allocation d’autonomie pour les jeunes : l’augmentation du pouvoir d’achat des Français les plus modestes, c’est la condition du « redressement dans la justice ». Face à l’avalanche de plans sociaux, il est temps d’instaurer l’obligation pour une entreprise d’accepter une reprise en cas de cessation d’activité, un droit de priorité de reprise aux salariés (en particulier sous forme de coopératives), un strict encadrement des licenciements économiques (SANOFI, ça suffit !).


 

Engager une révolution fiscale 

Il nous faut passer à une fiscalité juste et réellement progressive, tenir bon sur la TVA réduite, lutter contre l’évasion fiscale, imposer les revenus de la rente et du capital et instaurer un « serpent fiscal européen » pour éviter le dumping fiscal intra-européen. Nous souhaitons une convention nationale sur la justice fiscale.


 

Répondre à l’urgence écologique

La transition énergétique est un impératif. La préservation de nos biens communs passe notamment par la création d’un pôle public de l’énergie et par un service public de l’eau. Il faut engager la sortie progressive du nucléaire sans mise en péril de notre indépendance énergétique.


 

Pour que ce congrès soit utile aux français, votons pour la motion 3 portée par Emmanuel Maurel

 

 

 

source : http://oliviermouret.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires