Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MLG76

Blog des militants socialistes de Seine-Maritime qui se reconnaissent dans la motion "Maintenant la Gauche !" déposée par Emmanuel MAUREL lors du Congrès de Toulouse du Parti Socialiste.

 

contact : MaintenantLaGauche76@yahoo.fr

 

 

  

 

Vive La Gauche 76

Archives

24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 07:39

Ici, nul besoin de revenir sur la culpabilité de la droite. Celle-ci n’est plus à démontrer tant dans la dramatique et néanmoins bien réelle progression du FN que pour le record d’abstention atteint lors de ce premier tour des cantonales.

 

À cela s’ajoute évidemment, le choix opéré par l’UMP de ne pas appeler à faire barrage au FN, qui dénote après la juxtaposition quotidienne des discours et des thèmes, une véritable stratégie qui vise à ne pas obérer pour l’avenir, la potentielle jonction des électorats.


Après la banalisation latente, et les commentaires amènes sur la pseudo sympathie qu’incarnerait celle à qui l’on donne désormais du « Marine », une nouvelle digue vient de lâcher.


L’arc républicain est brisé. Et la responsabilité de la gauche, du PS en particulier, est clairement engagée dans cette nouvelle séquence qui s’ouvre.


Limiter notre analyse au bon score de la gauche dans un décor de ruines tout en répétant comme un vieux disque rayé la nécessité de faire barrage sans pour autant y adosser une véritable analyse de ce « mal vivre » serait bien en deçà de l’idée que nous nous faisons tant de la gauche, que de sa vocation populaire et transformatrice.

 

En un mot, la gauche d’après le 20 mars doit être celle qui entend, traduit et offre un débouché, un cadre de transformation à ce que la précédente n’a peut-être pas suffisamment porté.


Entendre le vote du 20 mars, écouter les citoyens.


Le philosophe grec engagé dans la défense de la démocratie déclarait à ses disciples qui voulaient se forger une lucidité, « dans chaque démagogue il existe une part de vérité qu’il faut savoir extirper si l’on veut effi cacement lutter contre lui ».

 

C’est « cette part de vérité » qu’il nous faut aujourd’hui regarder en face : nos concitoyens n’en peuvent plus, économiquement humiliés, socialement déclassés, avec ce sentiment d’être politiquement ignorés, une part sans cesse croissante des français ne nous croit plus. Et si la droite est coupable, nous demeurons tout aussi responsables de ne pas suffisamment incarner l’alternative.
.../...


édito de Razzy HAMMADI : lire la suite dans le bulletin national d'UMA : http://www.unmondedavance.eu/

Partager cet article

Repost 0

commentaires