Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MLG76

Blog des militants socialistes de Seine-Maritime qui se reconnaissent dans la motion "Maintenant la Gauche !" déposée par Emmanuel MAUREL lors du Congrès de Toulouse du Parti Socialiste.

 

contact : MaintenantLaGauche76@yahoo.fr

 

 

  

 

Vive La Gauche 76

Archives

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 07:23

http://photo.lejdd.fr/media/images/politique/benoit-hamon3/2309240-1-fre-FR/Benoit-Hamon_pics_390.jpg

 

Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, répond dans le JDD à l’UMP qui tente d’entraver l’organisation des primaires.

 

 

À droite, certains, dont Franck Louvrier, conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, s’inquiètent de l’utilisation que le PS pourrait faire des fichiers électoraux lors de la primaire. Ils craignent que les maires aient ainsi accès à l’opinion politique des fonctionnaires. Que répondez-vous?
(Soupirs). On est dans la paranoïa sans aucun fondement et dans la peur panique de la droite de voir la gauche réussir ce vote populaire. À droite, les états-majors redoutent que la campagne électorale à gauche puisse commencer avec la légitimité du vote de centaines de milliers voire de millions de gens. La droite se voit imposer son candidat, par la force des choses puisqu’il est sortant. Je ne m’explique pas le fait qu’on rencontre des difficultés réelles dans des départements et des villes pour obtenir les listes électorales. On a choisi de le dire publiquement et comme par miracle, après, les choses se débloquent. Le la de cette campagne a été donné par Jean-François Copé, qui met tout en œuvre pour troubler la primaire. Mais dans son camp, il est déjà désavoué, Christian Estrosi, maire de Nice, a dit qu’il n’y avait rien à craindre de la primaire!

Voyez-vous dans ces attaques la main de l’Élysée?
C’est Nicolas Sarkozy qui est à la manœuvre. Mais il n’y arrivera pas, la primaire aura lieu. C’est la démonstration qu’il ne comprend plus l’époque dans laquelle il vit. Vouloir empêcher un événement démocratique de la sorte, qui aura des conséquences bien au-delà de la gauche, montre qu’il n’est plus de son temps. Ses choix de politique économique, de politique sécuritaire, sa conception de l’égalité des droits comme on vient de le voir avec le mariage homosexuel et maintenant sa conception de la désignation du candidat le montrent : Nicolas Sarkozy a trente ans de retard.

Que cherchent ces responsables de droite en s’attaquant à la primaire du PS selon vous?
Ils en ont peur. Donc ils essaient soit d’en réduire la portée, soit d’en salir le résultat. Le contraste est saisissant entre d’un côté un secrétaire général de l’UMP nommé et un président sortant et la nouveauté dans le paysage politique français de la primaire. À gauche, c’est le peuple qui décide. Ça ringardise considérablement les modes de désignation de la droite et son personnel politique.

Reste-t-il des obstacles à l’organisation de la primaire socialiste?
Notre défi est l’organisation pratique de ce mouvement. Et il aura lieu. S’il faut copier à la main ou rentrer nous-mêmes les noms des électeurs dans les ordinateurs, on le fera. Mais ce n’est pas très sérieux au début du XXIe siècle de dire qu’il n’y a pas de fichier électronique. Nous n’acceptons pas que des services de l’État fassent obstacle à cet exercice démocratique qui transformera vraiment le paysage politique et pas seulement à gauche.

 

 

 

Cécile Amar - Le Journal du Dimanche : http://www.lejdd.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by uma76 - dans Benoît Hamon
commenter cet article

commentaires