Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MLG76

Blog des militants socialistes de Seine-Maritime qui se reconnaissent dans la motion "Maintenant la Gauche !" déposée par Emmanuel MAUREL lors du Congrès de Toulouse du Parti Socialiste.

 

contact : MaintenantLaGauche76@yahoo.fr

 

 

  

 

Vive La Gauche 76

Archives

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 13:01
  • Amirshahi  

 

 

 

Article de Pouria Amirshahi, Secrétaire national PS aux droits de l'homme, 1er fédéral de la Charente

 

 

 

 

 

C’est la première bonne nouvelle de cette élection présidentielle, pour la gauche : plus qu’en 2002 et qu’en 2007, la volonté d’unité l’emporte et s’imposera à tous par les primaires elles-mêmes. Quel que soit le nombre de votants, il sera toujours plus nombreux que les seuls militants socialistes. La force du nombre vaudra mandat et stoppera net toute tentative d’échappée solitaire, toute bouderie de mauvais perdant et tout calcul narcissique. Reste donc, dès maintenant, à se prononcer entre différents candidats socialistes qui ont tous une histoire singulière par rapport au parti socialiste et à la gauche, et à ce titre, un rapport tout aussi différent au pouvoir, qu’ils l’aient exercé ou non. N’étant ni politologue, ni observateur, je ne les passerai pas en revue, ils ont de grandes qualité et vous les connaissez. Je veux écrire ici pourquoi, à mon sens, l’élection de Martine Aubry à la présidence de la République sera une chance pour notre pays et nos concitoyens. L’occasion de sortir réellement du sarkozysme et le moment de basculer dans la France d’après, qui devra porter deux fers au feu : celui du redressement industriel et culturel et celui de la résistance aux vents dominants du libéralisme financier.

 

La France a besoin de changer de président et de majorité à l’Assemblée nationale. Non seulement pour stopper sans délai l’appauvrissement de l’Etat, de nos services publics et la politique de copinage avec les grosses fortunes qui rajoute de l’impuissance à l’injustice. Mais aussi et surtout pour engager le pays vers un nouveau chemin de progrès partagé, qui donne confiance aux futures générations et redonne à la France sa place dans le concert des nations et dans l’Union européenne.

 

Déterminée à porter ce changement, Martine Aubry, qui a voulu ces primaires citoyennes, a besoin de l’élan que lui conférera notre vote du 9 octobre.

 

La France sortira de la crise


Le parti socialiste répond à la crise économique par une priorité : relancer une politique industrielle, de commerce et d’artisanat que monsieur Sarkozy a tout simplement abandonnée. Pour cela, les pouvoirs publics seront dotés d’une nouvelle banque public d’investissement, qui orientera les crédits vers l’investissement, la recherche et la création d’emplois.

 

Le parti socialiste répond à la crise sociale par la justice : tout sera fait, avec les partenaires sociaux et par la volonté de la majorité de gauche, pour que les salaires et les revenus du travail soient augmentés. La justice, c’est aussi une limitation stricte des écarts de salaires au sein des entreprises ; c’est pourquoi dès 2012 la gauche proposera que personne ne gagne plus de 20 fois le salaire le plus bas d’une entreprise ; ainsi, le patron qui veut d’augmenter devra mécaniquement augmenter les salaires les plus bas.

 

Le parti socialiste répond à la crise financière et morale par une autre politique fiscale : l’impôt sera justement réparti entre les citoyens, au regard des "capacités contributives de chacun", comme l’avaient proclamé nos aînés la nuit du 4 août 1789 ; les profits seront taxés et orientés vers l’économie réelle et les rémunérations des salariés ; les entreprises vertueuses (en générale les petites et les moyennes) seront encouragées, les entreprises peu scrupuleuses seront surtaxées. Surtout la fiscalité des entreprises sera revue pour encourager l’activité et l’emploi au lieu de faire plaisir à des actionnaires toujours plus gourmands.

 

Le parti socialiste répond à la crise environnementale en engageant une sortie progressive du tout-nucléaire, en favorisant l’innovation et la recherche dans les énergies durables, non polluantes et renouvelables, en créant des centaines de milliers d’emplois d’avenir dans les secteurs de l’économie verte. Le parti socialiste répond à la crise agricole par le développement de circuits courts ; par la localisation des productions agricoles et des élevages de proximité pour limiter les importations polluantes et déloyales ; par un plan national de soutien à l’activité et aux jeunes agriculteurs.

 

La France restera fidèle à sa promesse républicaine


L’éducation, la culture et la recherche seront à nouveau défendues avec fierté, ambition et des moyens nouveaux.

La jeunesse, c’est-à-dire la France de demain, sera à nouveau considérée comme une chance pour le pays. Si les jeunes doivent apprendre à vivre ensemble, ceux qui font les lois doivent être conscient de la dette du pays à leur égard. Quand la droite dit "serrez-vous la ceinture, on verra demain", la gauche s’engage à placer la jeunesse et les générations futures au cœur de sa politique.

 

Les solidarités entre tous les français seront respectées : retraite à 60 ans, égalité de salaire entre les hommes et les femmes, plan national en faveur des personnes âgées dépendantes, respect des associations et des organisations sociales...

 

Les moyens de l’État seront mis au service des français et non au service de quelques puissants : la gauche développera des moyens pour une police et gendarmerie citoyennes, créera 300 000 emplois d’avenir pour les jeunes, défendra les services publics, et permettra à la Justice de fonctionner normalement, sans entrave et sans engorgement.

 

La France sera respectée


Les propositions du parti socialiste sont présentées dans tous les Etats de l’Union européenne. Aujourd’hui, la plupart des partis socialistes d’Europe sont, à l’initiative de Martine Aubry, d’accord pour une politique concrète et ambitieuse. Nous développerons deux grandes priorités pour l’Europe :

 

Il n’y a pas de grande Europe sans grand Projet. Comme en 1954, avec la communauté économique de l’Acier et du Charbon, nous irons vers une communauté européenne de l’énergie, qui soutient les industries vertes, sécurise les approvisionnements énergétiques et assure notre indépendance.

 

Il n’y a pas d’Europe solidaire si l’Europe ne défend pas ses citoyens et ses salariés dans la mondialisation. Nous ne pouvons plus accepter que soient importés des produits qui sont fabriqués dans des conditions de travail épouvantables et parfois par des enfants ; nous ne pouvons plus tolérer d’accepter sur nos marchés des produits dont la fabrication a coûté à l’environnement. Enfin, l’Europe devra poser des nouvelles conditions aux échanges commerciaux : si les américains et les chinois taxent lourdement nos produits, l’Europe devra faire de même. Juste échange et réciprocité seront les clés de voûte d’une nouvelle stratégie industrielle et commerciale européenne, qui innove et protège.

 

Dans le tourbillon du monde, la France pèsera de tout son poids au sein de l’Onu pour que les efforts en faveur de la paix, du développement de tous les peuples et de la protection de la planète soient suivis d’effets. La lutte contre la pauvreté est un impératif moral, mais c’est aussi le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme et les violences.

 

Ne dispersons pas nos voix


Martine Aubry présidente de la République, cela voudra dire que les français seront respectés. Elle aura besoin de notre soutien pour gagner une élection présidentielle face à un Nicolas Sarkozy prêt à tout pour gagner, y compris à faire peur et à aider la famille Le Pen.

 

En votant pour la candidature de Martine Aubry, nous ne perdrons pas de temps car le projet des socialistes, c’est d’abord le fruit de son action. Elle sera tout de suite prête, le parti socialiste aussi.

 

La diversité des opinions au sein de du camp progressiste ne nuit pas à la victoire, à condition que tous convergent vers un programme de gouvernement. C’est à cette convergence que s’attellent depuis 2008 Martine Aubry et ses interlocuteurs écologistes ou parties prenantes du Front de gauche. En votant pour la candidature de Martine Aubry, nous serons forts car capables de nous unir avec toute la gauche sociale, républicaine, communiste et les écologistes, avant d’élargir encore le camp du changement.

 

En votant pour la candidature de Martine Aubry, nous choisissons une France d’avance. Soyons le plus nombreux possible à rejoindre cette dynamique.

 

 

 

 

source : http://unmondedavance.eu

Partager cet article

Repost 0

commentaires