Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MLG76

Blog des militants socialistes de Seine-Maritime qui se reconnaissent dans la motion "Maintenant la Gauche !" déposée par Emmanuel MAUREL lors du Congrès de Toulouse du Parti Socialiste.

 

contact : MaintenantLaGauche76@yahoo.fr

 

 

  

 

Vive La Gauche 76

Archives

14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 21:23

    La décision prise hier (13/11/12) par le tribunal de commerce de Rouen, de repousser au 5 février la date de dépôt des dossiers de reprise, est à double tranchant. Elle suscite à la fois espoir et inquiétude. 

 

                                     raffinerie la nuit

 

    L'espoir est grand tout comme l'attente des salariés est grande mais, la multiplication des dossiers de repreneurs ces derniers jours avec notamment l'émergence de la piste libyenne ainsi que l'offre ferme et bodybuildé de netOil-BP-Hyundai ouvre des perspectives nouvelles. Comme l'a rappelé avec sa justesse habituelle Yvon Scornet de l'intersyndicale, lors de la grande mobilisation du 5 novembre dernier:"Nous avons failli mourir le 16 octobre lors de la mise en liquidation mais il (le tribunal) ne nous a pas achevé, nous nous sommes donc relevés et maintenant plus rien ne pourra nous arrêter !" La mobilisation générale décrétée par tous au lendemain du 16/10 est donc en train de porter ses fruits et, le gouvernement a manifestement pris les choses en main, décidé ( condamné) à réussir surtout avec les libyens.

 


    L'inquiétude demeure aussi car, ce dernier rebondissement éloigne encore la date de reprise effective par une entité quelconque et, empêche par la même les embauches nécessaires au bon fonctionnement de la raffinerie. Des 550 "historiques" petroplus, il n'en reste que 470 soit un effectif un peu limite pour tenir trois mois supplémentaires d'autant plus que le contrat de 6 mois arraché à Shell se termine mi-décembre. Dans cette perspective, le tribunal a maintenu une audience le 4 décembre car il faudra bien fonctionner jusqu'en février. Espérons que d'ici là et qu'à force de trop bien vouloir soigner le malade, on n'aggrave pas son cas par sur-dose médicamenteuse.

 

                                              badge-raffinerie.jpg

     En attendant, je souhaite réaffirmer mon admiration pour le combat mené par l'intersyndicale, mon soutien à l'ensemble des salariés directs et indirects de la raffinerie et, mes remerciements aux habitants des communes et de l'agglomération rouennaise pour leur réconfort permanent.


 

La lutte se poursuit. Merci de continuer à les accompagner jusqu'à la victoire.

 

 

 

Olivier MOURET


Partager cet article

Repost 0

commentaires