Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MLG76

Blog des militants socialistes de Seine-Maritime qui se reconnaissent dans la motion "Maintenant la Gauche !" déposée par Emmanuel MAUREL lors du Congrès de Toulouse du Parti Socialiste.

 

contact : MaintenantLaGauche76@yahoo.fr

 

 

  

 

Vive La Gauche 76

Archives

17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 20:04
Loi Macron et 49-3 : Pas glorieux !

Emmanuel Macron n’a pas trouvé de majorité pour adopter son projet de loi fourre-tout, et c’est tant mieux ! Resucée du très libéral rapport Attali, ce projet de loi part du principe que pour relancer l’économie, il faut toujours plus libéraliser et détricoter les protections que les salariés ont conquises par leurs luttes. Cette orientation n’a rien de moderne, elle est même assez ringarde. Mise en œuvre depuis plus de trente ans dans l’Union européenne, elle a plongé notre continent dans la crise et le chômage de masse. Cette politique n’a pas grand chose à voir avec les combats du socialisme et de toute la gauche.

Utiliser le 49-3 n’est vraiment pas très glorieux car cette procédure bâillonne le Parlement. Elle a toujours été condamnée par les socialistes. La ligne Valls-Macron n’a pas de majorité. Il est temps, plus que temps que l’exécutif s’appuie sur la majorité de gauche qui existe au Parlement et mène une politique qui en revienne aux engagements de la campagne de 2012.

PS :

La position de François Hollande en 2008 sur l’utilisation du 49-3… : http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/17/francois-hollande-49-3-droits-parlement-loi-macron_n_6698300.html

Repost 0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 12:57

http://www.maintenantlagauche.fr/wp-content/uploads/MLG_adherePS.jpg

 

 

Le congrès du Parti Socialiste aura lieu les 5, 6 et 7 juin 2015. Seuls pourront voter les adhérents ayant au moins six mois d'ancienneté*.

En adhérant
** ou en ré-adhérant avant jeudi 20 novembre au Parti Socialiste, vous pourrez participerer à ce congrès. L'enjeu est majeur pour la gauche et pour la fin du quinquennat. 



N'hésitez pas à partager et à diffuser les visuels que vous trouverez sur le site de Maintenant la Gauche et à encourager vos amis et camarades à participer au congrès ! 
* Article 3.1.1. des statuts du Parti Socialiste
** Adhésion à 20€ pour les primo-adhérents
Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 14:43

Les militants ne se satisfont pas de la seule tenue d’Etats-Généraux du Parti socialiste. Ils demandent un peu partout la tenue d’un congrès. Ci-dessous une motion adoptée par une section socialiste dans la Seine-Maritime,en en attendant d'autres. Nous relayons cette motion.

 

http://2.bp.blogspot.com/-PXT1x1CN6RI/UOPF0J9I9eI/AAAAAAAAACY/8KSsRhYsLPw/s250/PS%2BPavilly.png

 

Les militants de la section PS de Pavilly demandent un Congrès de mi-mandat comme le prévoient les statuts

Les militants doivent se faire entendre et être entendus. Les États Généraux sont l’occasion de réaffirmer notre identité Socialiste mais ils doivent déboucher sur la tenue d’un congrès des socialistes dans les meilleurs délais.

Les statuts de notre parti (article 3.2.1) prévoient un congrès à mi-mandat présidentiel. Notre prochain congrès devrait donc avoir lieu selon nos statuts en novembre 2014 soit dans un mois !

La gravité de la situation, les graves échecs électoraux et la perspective des nouveaux scrutins légitiment plus encore que les militants puissent s’exprimer et faire des choix, en lien avec les attentes de nos concitoyens.

Il faut un congrès socialiste fin 2014 ou dans le premier semestre 2015 mais en aucun cas repoussé en 2016 comme cela semble être envisagé.

(Voté à l’unanimité lors de la réunion de section du 19 Septembre 2014 à Pavilly)

 

 

source : http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article3309

Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 20:21

http://img.over-blog.com/600x92/4/28/68/98/PS-europe.jpg

 

 

Les votes ont eu lieu le jeudi 6 juin de 17 à 22 h dans toute la France. 35 000 socialistes sont venus voter.

 

Amendement 4: 25098 exprimés, 15233 POUR soit 60 %.

 

Amendement 8 : 22541 exprimés, 16522 POUR soit 73 %.

 

Amendement 10: 22310 exprimés, 15809 POUR soit 71 %.

 

Amendement 13: 21 458 exprimés, 14348 POUR soit 67 %.

 

 

Nos 4 amendements (D&S #quevivelamotion3, maintenant la gauche, le social au cœur, Maurel, Filoche, Lienemann, Chavigné, Guedj…) sont donc tous largement majoritaires.

 

Le N°4 concerne la suspension du TSCG pacte de stabilité…

 

Le N° 8 demande à la BCE de prêter directement aux états

 

Le N°10 refuse le traité transatlantique

 

Le N°13 exige l’Europe sociale contre l’Europe austère de Merkel (smic européen…)

 

 

Le fait que les militants aient donné nettement une majorité à une ré orientation de la ligne du parti sur l’Europe sans être une « première » (cela avait déjà eu lieu en 1996 et en 2004) constitue un évènement alors que le gouvernement est de gauche et que l’enjeu est infiniment plus décisif.

 

 

Pour la gauche socialiste, pour la motion 3 et D&S c’est une preuve de ce que pensent en profondeur le premier grand parti de gauche de notre pays. Loin d’être inféodés et passifs, les militants réfléchissent, lisent, se posent des questions et choisissent les bonnes réponses selon eux.

 

la gauche socialiste et D&S  y puise une énergie nouvelle, une preuve qu’elle peut modifier le cours des choses, des choix politiques actuels, vers la gauche

 

 

A tous ceux qui mettent en cause la vitalité de notre parti, les convictions de ses militants, ce vote prouve qu’il est sain, vivace et profondément démocratique. Il n’est pas hésitant, il est massif : ce sont les amendements les plus clairs, les plus fermement opposés à l’Europe libérale de Mme Merkel, de la finance, qui ont obtenu le plus de voix, de 60 à 73 % des voix !

 

 

C’est pourquoi il est incompréhensible que la direction majoritaire autour d’Harlem Désir soit mauvaise démocrate et cherche à nier ces résultats.

 

S’il n’y avait qu’un seul texte en présence (il avait été interdit à la gauche du PS de déposer un texte jugé « alternatif »). 13 amendements étaient également soumis au vote, dont 4 par la motion 3.

 

La direction avait édicté une règle étonnante : pour pouvoir s’exprimer sur les amendements, il fallait au préalable voter pour le texte. Pas étonnant donc qu’il ait obtenu 98,58 % ! Résultat qui n’a évidemment pas grande signification politique, il aurait même du obtenir 100 % !

 

 

 

Le théorème d’Harlem :

 

La direction nationale du PS vient de faire une trouvaille : pour qu’un amendement soit adopté, il faudrait qu’il obtienne plus de 50 % des… exprimés ! Selon le premier secrétaire national du PS, il ne suffit pas qu’un amendement recueille plus de voix « pour » que de voix « contre » pour être adopté. C’est pourtant la règle dans toutes les associations, les syndicats, les partis, les assemblées élues au suffrage universel. Pour l’actuelle direction du PS, il faudrait prendre en compte les abstentions qu’on additionne aux votes « contre » (et si ce total dépasse les 50 %, le texte n’est pas adopté même s’il a obtenu plus de voix « pour » que de voix « contre ») ! En clair, François Hollande n’aurait jamais été élu président de la République selon le théorème d’Harlem. Et l’ANI n’aurait pas non plus été adopté à l’assemblée nationale.

 

Ce théorème d’Harlem pourrait être énoncé comme suit : « un texte n’est adopté que si le nombre de voix « pour » est supérieur au total  de voix « contre » et « abstention » ou « nulles ». C’est évidemment absurde, car cela signifie que les abstentions sont alors assimilés à des votes « contre » !

 

Le nombre d’abstentions était alors vital pour la direction du PS. Aussi a-t-elle décidé qu’un militant qui a voté pour le texte, mais ne s’est pas exprimé sur tel ou tel amendement, automatiquement on le comptait en abstention sur l’amendement ! Donc… « en contre »

 

 

Pourquoi donner ce mauvais exemple anti-démocratique et donner autour de nous, à nos adversaires, une occasion de se gausser ? Ca ne change rien, le vote est le vote, chacun sait dans quel sens les militants ont voulu aller ! La politique voulue par les militants ne se rectifie pas, ne se manipule pas… la vérité ne peut être effacée !

 

 

Dans le parti socialiste ce sont les militants qui décident ! Et leur opinion, leur vote doit être respecté ! Quand la gauche socialiste a été minoritaire, elle a du s’incliner devant les conclusions qui en découlaient, la réciprocité doit exister sinon quel sens prendrait la vie du parti, ses votes, ses conventions, ses congrès ?

 

 

Si on énumère les multiples tentatives pour empêcher la majorité des militants de s’exprimer, elles sont exubérantes :

 

1°) alors qu’il était prévu officiellement qu’il y ait plusieurs textes et amendements, Harlem a interdit tout autre texte !

 

2°) alors qu’il y avait liberté d’amender, des empêchements de toutes sortes ont tenté de faire barrage aux amendements

 

a) pour qu’un vote sur un amendement soit comptabilisé, il fallait que le votant vote obligatoirement aussi pour le texte

 

b) les amendements ont été limités à 1000 signes

 

c) il a été interdit à des amendements d’être cosignés par des membres issus de motions différentes

 

d) quantité d’amendements au contenu très secondaire ont été placés sur le même plan que des amendements de fond

 

 

Malgré un « texte interdit », malgré un « texte officiel », malgré les embrouillaminis autour des amendements, les militants ont su imposer leur choix.

 

 

Alors ultime tentative, la direction essaie de brouiller le décompte. Elle dresse contre elle les motions 3 et 4 mais aussi une partie de la motion 1 de nombreux militants dans toutes les fédérations.

 

 

Au moment où le PS s’enorgueillissait de sa pratique de la démocratie interne, ce type de procédés est fort malvenu. Il est impossible d‘évacuer le débat sur le fond en faveur d’une autre Europe. Reconnaître les amendements qui demandent notamment la « suspension » du pacte de stabilité et « une réforme de la politique monétaire européenne et des statuts de la BCE » et refusent le traité transatlantique, remettant en cause des positions défendues par la direction, c’est la loi incontournable de la démocratie.

 

 

 

source : http://www.filoche.net

 

Article sur le même sujet : Hern


 

Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 08:51

http://s2.lemde.fr/image/2010/09/23/534x267/1415024_3_ef51_le-premier-ministre-pierre-mauroy-fut-le.jpg

 

Pierre Mauroy s'est éteint à l'âge de 84 ans

Nommé Premier ministre après la victoire de François Mitterrand en 1981, Pierre Mauroy fut le premier des socialistes à Matignon sous la Ve République.

Sous son mandat de grandes avançés ont eu lieu :

la cinquième semaine de congés payés, la retraite à 60 ans, la semaine de 39 heures sans perte de salaire, l'abolition de la peine de mort, l'autorisation des radio libres, le remboursement de l'IVG par la sécurité sociale...

Melclalex en parle plus en détail sur son Blog.

Comme Seb Musset, nous vous invitons à (ré)écoutez une de ces dernières interventions au Sénat ( merci à Claudine Lepage pour le lien vers la vidéo) sur les retraites :

 

Portrait de Pierre Mauroy :

 

Né le 5 juillet 1928 à Cartignies (Nord), Pierre Mauroy, fils d'instituteur, a été de 1981 à 1984 le premier chef de gouvernement socialiste de la Ve République, au début du premier septennat de François Mitterrand. Il ne détenait plus aucun mandat politique, après avoir décidé de ne pas se représenter lors des dernières sénatoriales, en septembre 2011.

Maire de Lille pendant 28 ans (1973 à 2001), il a été député du Nord (1973-81 et 1986-1992), député européen (1979-1980), président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981) et de la Communauté urbaine de Lille (1989-2008) il avait été sénateur de 1992 jusqu'à septembre 2011. Pierre Mauroy a également dirigé trois gouvernements d'Union de la gauche jusqu'en 1984, date à laquelle Laurent Fabius lui a succédé à Matignon.

Après son passage à Matignon, Pierre Mauroy a été également Premier secrétaire du PS de 1988 à 1992. Lors du débat au Sénat sur la réforme des retraites, à l'automne 2010, Pierre Mauroy était intervenu au Sénat pour défendre la retraite à 60 ans, l'une des réformes essentielles de son gouvernement.

Il avait été condamné en 2011 à une amende de 20.000 euros avec sursis pour une affaire d'emploi fictif à la communauté urbaine de Lille. 

A l'occasion de la sortie de ses mémoires, fin 2012, sous le titre «Ce jour là» éditées chez Michel Lafon, l'ancien Premier ministre socialiste Pierre Mauroy s'était confié sur France bleu Nord. Il avait alors déclaré qu'il voyait la mort comme il a «vu la mer la première fois, quelque chose qui s'impose à vous majestueusement».

 

 

source : Hern

Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:55

http://www.parti-socialiste.fr/static/9146/droits-des-femmes-de-legalite-dans-les-textes-legalite-dans-les-faits_0.png

Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 20:03
Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 10:27

Hollande-Taxe-75-.jpg

 

Les propos de Jérôme Cahuzac les ont convaincus que ce taux ne serait pas repris. Cette perspective ne fait cependant pas l'unanimité au Parti socialiste.


Faire connaître «au plus vite» le dispositif de remplacement de la taxe à 75% sur les revenus supérieurs à 1 million d'euros censurée par le Conseil constitutionnel. C'était hier la revendication du Parti socialiste formulée par son porte-parole David Assouline. Une façon pour lui d'éviter de s'étendre sur la divergence d'appréciations entre les ministres Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac sur la longévité de cette taxe (le PS s'en tient à un dispositif temporaire). Une volonté aussi de montrer qu'il n'y a, dixit un responsable du PS, «pas de recul» sur cette mesure emblématique de la campagne présidentielle de François Hollande.


Pas de recul ? Le ministre du Budget a laissé entendre qu'il n'y aurait pas de reconduction d'une taxe à 75% par peur que ce taux soit jugé «confiscatoire» et «donc censuré» par le Conseil constitutionnel. Un chiffre symbolique dont les responsables socialistes semblent avoir rapidement fait le deuil, mais pas forcément leurs troupes.


« Pas de fétichisme »


A l'unisson du président du groupe PS à l'Assemblée, Bruno Le Roux, son homologue du Sénat, François Rebsamen, pense qu'il ne «faut pas faire de fétichisme sur le taux à 75%. L'important est de faire comprendre que des rémunérations à 1 million d'euros sont excessives», souligne-t-il. «Les 75%, c'est mort», tranche le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée, Thierry Mandon, pour qui «il ne sert à rien de foncer tête baissée dans le mur» du Conseil constitutionnel. «On n'aura pas le même résultat symbolique, reconnaît-il, mais on trouvera un outil fiscal qui permettra de prélever fortement les rémunérations exceptionnellement élevées.» Le résultat symbolique, c'est précisément ce qui préoccupe le député du Val-d'Oise Philippe Doucet : «On perd un signal fort vis-à-vis des classes populaires.» Au nom de ce signal «pendant la crise» et «parce que c'était un engagement de François Hollande», le vice-président de la commission des Finances de l'Assemblée, Pierre-Alain Muet, «souhaite qu'on reste, si c'est possible, sur le taux marginal de 75%». «De Roosevelt à Reagan, les Etats-Unis ont appliqué un taux marginal de 80% sur les revenus supérieurs à 1 million de dollars», remarque-t-il.


Au nom de la gauche du PS, Emmanuel Maurel s'inquiète : «J'ai cru comprendre qu'on ne ferait pas la fusion entre l'IR et la CSG, on n'a pas été d'une grande audace sur les niches fiscales. Si, en plus, on renonce à une mesure aussi emblématique que les 75%, la grande réforme fiscale promise par François Hollande finira en peau de chagrin.» Pour lui, «le mieux» serait d'appliquer les 75% à 1 million d'euros par foyer. Tel n'est évidemment pas l'avis des responsables des parlementaires socialistes. Thierry Mandon souhaite que le nouveau dispositif demeure «exceptionnel» et qu'il ne passe pas par les entreprises, contrairement à ce qu'envisage le rapporteur général du budget Christian Eckert. «Il ne faut pas complexifier les choses pour les entreprises», pense aussi François Rebsamen. Le sénateur est, bien sûr, ouvert à une taxe exceptionnelle, mais, dans l'absolu, il rappelle avoir «toujours été favorable à une [nouvelle] tranche supérieure de l'impôt sur le revenu».

 

 

 

source : http://www.lesechos.fr

Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 20:02
Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 20:07

Je veux que la République donne le droit à tous ceux qui s'aiment de se marier et d'adopter. Je veux l’égalité pour tous sans discrimination liée à l’orientation sexuelle. Je veux que tous les couples et leurs enfants, toutes les familles de France, soient reconnus, respectés et protégés.

 

Repost 0
Published by MLG76 - dans PS
commenter cet article